DISCOGRAPHIE :
vernes-monde
Vernes monde
collection d'arnell andrea
Cirses des champs


automne...
2004


Tristesse..
2002

collection-vernes-monde

Site de CDAA

Biographie - Vidéo

Vernes-monde - New !
Digisleeve + livret 16 pages couleur - limité à 1500 ex - Dec 2010


collection d'arnell andrea
Digisleeve + livret 16 pages.
Durée: 56'00

Télécharger la couverture 300 dpi

Style: Ethereal / Darkwave

Retour à l’atmosphérique mélancolique.
Nous avons le plaisir de vous présenter le 9ème album de Collection d’Arnell-Andrea, un livre-CD dont les 11 titres nous invitent à poursuivre le voyage imaginaire commencé 20 ans plus tôt, au pays du Grand Meaulnes (Un Automne à Loroy).

Les textes, principalement écrits en français, puisent leur inspiration au creuset littéraire d’un autre siècle, évoquant une Nature onirique peuplée de faunes sans visage et de rivières endormies.

Le chant de Chloé (très ‘Heavenly Voices’), particulièrement lumineux et touchant, accompagne les synthés lancinants et les cordes (violoncelle et alto), comme le souffle romantique d’un automne incarné… Alors les guitares acoustiques (et de rares électriques) se perdent en chemin, et nous bercent tout au long du plus bel album que Collection d’Arnell Andréa ait réalisé.

11 tracks :
1. La beauce, l'errance  2. au chevet des faunes  3. the coming of believes
4. d'autres voix que le vent 5. the world we leave 6. les champs, demain
7. dawn again 8. l'envol 9. les sables-mémoire 10. the wan plain 11. vernes-monde


Mp3 : the coming of believes


Mp3 : d'autres voix que le vent

Mp3 : les champs, demain

Mp3 : dawn again


commander Commander CD



 

COLLECTION D’Arnell Andrea "Cirses des champs"
Digipack + livret. 2010

collection d'arnell andrea

Digipack + livret 2010
Ref : prik140
Durée: 49'07


Style:Electro Rock / Darkwave


Nous  l’avons fait !
Voici le  dernier album de Collection qu’il nous restait à éditer !

C’est en 1996  que COLLECTION D’ARNELL-ANDREA revient à une inspiration plus bucolique, avec l’album « Cirses des Champs » : une longue promenade pastorale, un livret à feuilleter comme un herbier des sentiments. Au total, 12 planches musicales extraites d’un grimoire fleuri aux amertumes électriques. Le son s’est durci, les guitares déploient un réseau étanche et sonique où musarde la voix quasi-liturgique de Chloé.

12 tracks :
1 Le cirses des champs
2 L'andain
3 Le lierre
4 L'ivraie
5 Les nielles
6 Les prêles
7 Les ronces
8 Les mauves
9 L'armoise
10 L'ortie
11 Les buis
12 Une ronce (wherever you go)
+ Bonus track Mac Pc


Mp3 : Le cirses des champs

Mp3 : Les nielles

Mp3 : L'armoise

Mp3 :L'ortie


Commander CD



 
'Live at 'La nuit des Fées' - Clisson 29-09-07 "
Digipack collector limité à 500 ex. en vente exclusivement sur notre site




Digipack ultra limité à 500 ex !
Ref : prik125


Style: Neoclassic...
References:
Ashram

Le concert acoustique live de la Nuit des Fées 2007


Collection fête ses 20 ans ! Durant ces 20 ans, ils ont construit une œuvre musicale magistrale sans aucune fausse note. Leur concert acoustique à la Chapelle Saint Jacques lors de La nuit des Fées 2007 a fait frémir de bonheur et d’émotion tout un public privilégié, venu pour l’occasion. Retrouvez dans cet album live (13 titres) les merveilleuses orchestrations classiques de « A long Shadow » ou de « From our dark side ». L’ enregistrement restitue l’esprit de Collection qui résonne avec les pierres médiévales de la Chapelle. Les voix de Chloé et Franz se marient à merveille et créent un moment de grâce et de magie hors du temps…

13 tracks :
1. Le parc enneigé
2. Au sacre des Nuits
3. Là, ici ou ailleurs
4. From our dark side
5. Les temples élevés
6. L'ombre tilleul
7. L'aulne et la mort
8. La tristesse des Mânes
9. Crossing heaven like our eternity
10. Aux mortes saisons
11. Kergal
12. The long shadow
13. Un parc, une tonnelle


Mp3. L'ombre tilleul

Mp3. Kergal

Mp3. Un parc une tonnelle


Commander CD

Ecouter l'album et télécharger "équitable"


 

"Les marronniers" réedition digipack luxe + bonus video



Digipack 3 volets + booklet
Ref : prik118

Style: Rock Coldwave, heavenly voices, Gothic...
References:
Ashram
Voici la réédition de l'introuvable 'Les marronniers', quatrième album du groupe sorti en 1992.

Chronique :

« Tout en finesse, c'est ainsi que s'ouvre cet album comme une fleur qui éclôt aux doux rayons d'un soleil matinal, les pétales étant les treize titres proposés ici. Collection d'Arnell-Andrea continue sa voie dédiée à l'enchantement et à une calme beauté. Le paysage est toujours aussi idyllique et angélique, les mélodies se transforment en caresses de soie grâce aux cordes et aux claviers notamment. Et, trône inexorablement sur un océan éclatant, Chloé Saint Liphar, reine de fragiles vocalises, d'un chant parfait très émouvant. Une musique classique qui transporte, perle de pureté où la tristesse et la gravité peuvent se manifester ("Un chant de peine", par exemple ou "Les temples élevés"). "Les marronniers" est une œuvre magnifique dans laquelle les sentiments transpirent à chaque note posée. Des compositions auréolées de gloire, une invitation à la quiétude, à une certaine nostalgie et au rêve, cette réalisation est un objet au carat innombrable tant l'âme des morceaux est présente et magique. Un heavenly qui n'a vraiment rien à envier aux plus grands… Pierre précieuse d'une parure déjà inestimable. “

13 tracks :
1 Kedves
2 Une Attente Fragile
3 Les Chants De Peine MP3
4 Aux Thermes
5 Rózde
6 Les Marronniers MP3
7 Le Pré Dormant MP3
8 Les Temples Elevés
9 Kergal
10 Au Sacre Des Nuits
11 Les Tilleuls
12 Une Attente Douleur (Mahan's version)
13 Collection (Anton's mind's getting blind)

Bonus track : Les temps enlevés (live movie)

Commander CD

Ecouter l'album et télécharger "équitable"


"EXPOSITION, eaux fortes et méandres"



Digipack + booklet
Ref : prik105
durée : 59'

Genre: NIN, Faith & the Muse, Sister of Mercy etc....
Style : Cold wave / Voix dark ééthérée


Le groupe culte de la scéne gothique française s’est nourri de multiples influences: le batcave de Bauhaus ou de Christian Death, le mystère des Cocteau Twins chez 4AD, le rock de Sonic Youth ou de NIN...
Entre rythmiques indus tribal, electro dark-wave et guitares lourdes, la voix fantomatique et cristalline de Chloé apparaît comme une Muse jaillissant d’un chaos. On pense à l’alchimie des américains de Faith & Muse.
La voix est fragile et vacillante comme éclairée par une chandelle, un soir de tempête. La basse coldwave s’insinue dans notre cerveau, les cordes nous paralysent, montent en puissance… spirale de l’étrange.
Plus puissant que l’électrique ‘The bower of Despair’, les guitares lourdes s’allongent, se distordent et laissent parler les cordes (alto et violoncelle) le temps d’une respiration.
Les chœurs masculins puissants grondent, les synthés martèlent une marche indus à la NIN, un paysage désolé et noir ou la voix de Chloe porte la fragilité de l’être humain.
L’’exposition’ se veut une mise en musique par le groupe de 11 tableaux du XIXe et XXe siècle . A travers les années, Collection marque encore une fois son goût pour les images, qu’elles soient projetées en concert et dans leur CD. L’image engendre le son et les mots…
Chef d’œuvre de l’’exposition’ le morceau ‘The long shadow’ qui exhale tout le talent de composition avec les cordes (Alto et Violoncelle) et la puissance des '7' musiciens en osmose.
Entrez dans les plus beaux tableaux de Collection d’Arnell Andrea. Un chef d’œuvre en aquarelle. Ä

Teaser mp3


Commander CD

Ecouter l'album et télécharger "équitable"


Achat MP3 :



11 titres / 11 Tableaux:


la neige
1. Les sombres plis de l’âme
d’après « la neige » (1873) Charles-François DAUBIGNY

the monk on the shore
2. The monk on the shore
d'après “the monk on the shore” (1809-1810) Caspar David FRIEDRICH

femmes portant du
foin sur une civière
3. Les herbes mortes
d’après “ femmes portant du foin sur une civière” (vers 1874) Camille PISSARO

crépuscule sur loire
4. Les méandres
d’après « crépuscule sur la Loire » (1999) Richard BOUTIN

La grande Ombre
5. The long shadow
inspired by « the long shadow » (around 1805) Johan Heinrich Wilhelm TISCHBEIN

twilight fantasy
6. I can’t see your face
inspired by “ twilight fantasy” (1911) Edward Robert HUGHES
7. Les catacombes
d’après “Loire, tristesse des Mânes » (1988) Nicolas MECHERIKI

le printemps
8. Into flowers
inspired by « l’angélus » (1858-1859) & « le printemps » (1868-1873) Jean-François MILLET

le rappel des glaneuses
9. Crowns of golden corn
inspired by “le rappel des glaneuses” (1839) Jules BRETON

Ophélie
10. L’eau des Mauves
d’après “Ophélie” (1852) John Everett MILLAIS

l’île des morts
11. The island of the dead
inspired by “l’île des morts” (1880) Arnold BÖCKLIN
 


Chronique :

Obskure.com : Note : 85%
------------------------------------------------------------------------
"Collection d’Arnell-Andréa est parti des images.
Celles de la peinture, celles qui ont fait irruption aux XIXème et XXème siècles sur des toiles ayant marqué l’imaginaire du fondateur de CDAA, Jean-Christophe d’Arnell. Avec ses comparses, il poursuit alors, à partir de ces représentations et sur "Exposition – Eaux-Fortes Et Méandres", la dynamique d’électrification qui avait regagné le son du collectif français sur le noir et précédent "The Bower Of Despair".
Ce précédent album avait signifié, bel et bien, le retour de Collection d’Arnell-Andréa à une approche plus frontale après le subtil et acoustique "Tristesse Des Mânes". En 2007, cette musique de chambre est loin. La tendance est à la tension, au direct. Elle se confirme, s’accentue même, aboutissant à l’un des enregistrements les plus prenants du groupe. Mécaniques et puissantes, les rythmiques imposent une assise et un compromis de très beau calibre avec les couches electro ("The Monk on the Shore", fondé sur le tableau du même nom signé Caspar David Friedrich). Visant d’évidence à moderniser encore et toujours les atours cold de ses propres mélopées, CDAA laisse cependant sa part aux cordes. Ces dernières épointent l’ensemble, lui confèrent une grâce. Mais le gros, c’est la propulsion, fréquente, des guitares sur le front. Elle aboutit à une solution plus rock encore que sur "The Bower Of Despair", un arc tendu comme jamais et qui donne lieu au jet de flêches. Parmi elles, le tranchant du très gothique "Les Méandres", un des moments les plus forts de tout l’enregistrement, basé sur le très récente création picturale de Richard Boutin "Crépuscule sur la Loire".
Les sept musiciens accouchent, tout du long, d’une véritable démonstration de force, représentée entre autres par "The long Shadow" (d’après Tischbein), ou l’acide "I can’t see your Face", inspiré du "Twilight Fantasy" d’Edward Robert Hugues. Pour autant, les protagonistes gardent au fond de leur besace une ingéniosité de la lancinance. Ainsi en va-t-il, par exemple, de l’hypnotique et brumeux "Les Herbes mortes" (d’après l’œuvre de Camille Pissaro "Femmes portant du Foin sur une Civière"), tout en coulées de basse et couches synthétiques et cordées. Ca joue rock, certes, mais ça ne vise jamais l’univoque. Ce jeu reste celui des contrastes, et garde à l’esprit l’impératif de nuance.
Une seule constante gouverne ce jeu perpétuel de tourmente et de volumes ; ces sinuosités qui, en définitive, ressemblent à celles qui marquent les épaisseurs différenciées grevant la toile. Il s’agit de la voix fragile et simple de Chloé St-Liphard, dont le naturel et la simplicité superposent aux armatures musclées une couche vocale fantomatique et translucide ("Into Flowers"), comme désincarnée et qui confère un mystère, une "spécialité" à ces mélodies noires.
Dès lors, il s’avère que Collection d’Arnell-Andréa progresse avant tout sur la forme. Son style, impeccable, traduit une inspiration dont la poésie est irréductible. Le décorum sonore est assis et ses canons, pour aussi typés qu’ils soient, s’affirment encore. Plus que jamais.
Un grand album, un grand groupe tout simplement. "


  Video :
 
Au val des roses

Réédition nouveau digipack + remix + bonus track + video
Ref : prik094
Genre: Siouxsie, Faith & the Muse, Sister of Mercy etc....
Style : Cold wave / Voix dark ééthérée


Attendue par de nombreux fans, la reédition du CD "Au val des roses" sortira en Septembre 2005. Ce CD sorti en 1990 fut très vite épuisé et est aujourd'hui introuvable. Il s'agit de 8 morceaux plus un remix, un morceau bonus et une video.
Voici donc l'album qui consacra LE SON COLLECTION. Une sorte de 'musique de chambre' sur laquelle se pose une basse bourdonnante, des rythmiques electros, des nappes new wave, une guitare électrique, la voix éthérée de Chloé St Liphard, un violon et un violoncelle. COLLECTION c'est une mélancolie aux services de mélodies imparables et pénétrantes.

Titres :
1-Un horizon de lune-2-Aux cordes eternelles-3-Une trêve prodigue-Une attente douleur-5-Un matin de septembre-6-Un parc, une tonnelle-7-un refuge Lointain-8-Un tiède Reposoir-9 Une attente Douleur(Mahan's version remix) + 10-Refuge, we're watching them dying (bonus) + Trackvideo Mac/pc

 

 


MP3 : Un Horizon de Lune

MP3 : Un Matin de Septembre

Commander CD

Ecouter l'album et télécharger "équitable"

Achat MP3 :


PRESSE :
"On sait gré à cette collection de photos sépia de nous restituer, sans tomber dans les clichés, l'émotion des rêves disparus". Le Monde de La Musique

"Dix mois à peine après la sortie de "The Bower Of Despair", album très noir aussi bien au sens propre qu’au figuré, énergique, froid et poétique, Collection d’Arnell-Andréa et leur label Prikosnovénie poursuivent la réédition de leurs premières œuvres. C’est ainsi le cas de "Au val des Roses", originellement sorti en 1990.
On retrouve ainsi les années de vague froide aux ambiances sombres, inquiétantes et très ‘néo-romantique’ comme ce nouveau packaging, réadaptation de l’ancien visuel. Le violoncelle est ainsi plongé plus profondément sous des nappes de clavier, traduisant un style et une époque, sans pour autant être une caricature…
Chloé St Liphard, même si son chant n’a pas encore l’assurance d’aujourd'hui, séduit déjà par son lyrisme. Le groupe développe alors une esthétique mélancolie qui est sans doute la meilleure définition du ‘style et du son Collection’, montrant qu’il est avant tout un groupe de rock, sous influence néo-classique. A redécouvrir !"
Par wqw...


 

The Bower of Despair

Digipack/ black album

Ref : prik086
Luxuous black digipack


Genre: Siouxsie, Faith & the Muse, Sister of Mercy etc....
Style : Cold wave energique/Voix dark ééthérée
Le voila enfin, déja 8 ans que le groupe nous faisait attendre son nouvel album électrique. A force d'attendre nous aurions pu être décu, c'était sans compter sur la fougue légendaire du groupe Orléanais. Ce disque pourrait bien être le meilleur de Collection et déja un CD culte dans l'histoire du rock coldwave, romantique ou gothique. Les morceaux commencent doucement violon/voix/guitare pour monter progressivement en transe percussive et guitares saturées. 'WIld trees' est le nom d'un morceau superbe de noire douceur ou rarement ne fut atteint si profonde nostalgie. La voix de Chloe est aérienne et blafarde, la basse dépouillée, les guitares sombres ou torturées à la siouxsie, le violon en proie a des spasmes, les rythmiques cardiaques en symcope, les choeurs d'outre tombe... La mort vous va si bien... à vous revenants de cieux obscures. Entre danse frénétique, recueillement et amer candeur, l'album fait couler la liqueur sensuelle et empoisonnée de la beauté Noire, pour une vie éternelle...

Titres :
From Our Dark Side, From Our Dark Side, The Spirits Of The Dead, Before I Die,Wild Trees, Dark Is Veiling My Dawn, All I Prayed, All I Need, Because Your Soul, Time Is Fallen, Doomed To Memories, Time Always Blows Away, Procession

 


MP3 : From Our Dark Side

MP3 : Wild Trees



Commander CD

Ecouter l'album et télécharger "équitable"

Achat MP3 :


Chronique :
"C’est peut-être la vraie qualité des artistes de surgir où on ne les attend pas vraiment et de nous ravir tout en suivant leur propre voie, le propre chemin de leurs émotions sans réel souci des attentes que l’on peut leur formuler. L’artiste crée, l’amateur cherche à comprendre et le consommateur dispose, chacun son rôle. Ainsi, comme leur opus précédent, The Bower of Despair n’est pas le successeur attendu de Cirses des Champs. Au contraire, tout en prenant le contre-pied du lyrique et acoustique Tristesse des Mânes, il renoue avec une période plus lointaine et une style plus direct, presque batcave – référant dans leur propre discographie, au sublime Anton’s Death.
Autre fait notable, ces artisans de la langue française et de la poésie symbolique livrent cette fois les onze titres de leur album dans la langue de Shakespeare. La spontanéité et la simplicité que nécessite cet exercice pour des francophones pur jus entre ainsi en résonance avec une musique et un message général également plus direct, référant chacun à l’angoisse fondamentale de la mort. La surprise passée, The Bower of Despair devient un album osé et intéressant de greffant à une discographie finalement déjà riche en rebondissement. " JC -Lefantastique.net


Un Automne à Loroy Digipack réédition, titre inédit + video et photos
Style: Dark Ethereal Wave
References: Dead can dance, Cocteau twins

Réedition master, bonus vidéo et inédit- Mai 2004.

Attention album culte, nous rééditons le premier album du groupe mythique Orléanais. Sorti en 1989 et déja, comparé aux 'Cocteaux' et 'DCD', Collection dénotait avec des textes oniriques et un spleen d'Automne qui deviendront la 'patte Collection'. Cet album marqua très vite les esprits de par son niveau d'exigence et la qualité musicale des morceaux (un savant mélange de mélodies nostalgiques, violoncelle, piano-synthé, basse et voix éthérée.) Dès lors que ce groupe français avait mis la première pierre à l'édifice avec cet Opus, le succés de ce premier album et des autres à venir allaient grandissant. En bref, un élément de mémoire collective indispensable à tous les fans et curieux de cette époque formidable ou le 'mystique' et le 'romantisme' s'insinuaient dans les esprits.

Titres :
A l'Aurore Assassiné, Aux Funestes Douleurs - Automne Et Long Silence, Aux Mortes Saisons, Aux Averses de Grêle, Au Delà Des Lierres (Elischeba), Aux Glycines Défuntes, Aux Aurores, Aux Sources De Gel, Anton's Death, Comme Un Marbre De Roses,Collection, Vents blessé+ bonus video et photos
 



MP3 : Aux Mortes Saisons

MP3 : Aux Funestes Douleurs



Commander CD

Ecouter l'album et télécharger "équitable"

Achat MP3 :

 

CHRONIQUE :
'Collection d'Arnell Andrea est hanté par la poésie symboliste, par Beaudelaire et Mallarmé, et par les visions évanescentes du Grand Meaulnes. Une voix éthérée fort belle, un violoncelle et un piano, des textes éveillant des images de demeures endormies, d'étang sous la neige; la fascination d'un passé onirique s'impose ici avec beaucoup de présence. On sait grè à cette collection de photos sépia de nous restituer, sans tomber dans les clichés, l'émotion des rêves disparus.' Le monde de la Musique


Villers aux vents Digipack

Style: Dark Ethereal Wave
References: Dead can dance, Cocteau twins

Réedition master, bonus vidéo et remix- Septembre 2003.

Réédition du 5eme album du mythique groupe rock-wave ‘Collection d’arnell Andréa’. ‘Villers aux vents’ nous fait revivre la première guerre mondiale, on y ressent la souffrance , la mort, la peur et la tristesse des «poilus». La musique oscille entre l’ agressivité, la mélancolie et l’espoir. Cet album est le plus énergique de Collection, de plus les textes de J.C D’Arnell abordent avec poésie et émotions ce sombre moment de notre histoire. L’essence des plus belles mélodies de cet opus rock néo-classique (omniprésence du violoncelle) est une ode à la vie.
Villers-aux-vents (Février 1916) ressort en digipack avec bonus vidéos et remix.

Titres :
Les Cendre-Lisières 2. L'Aulne et la Mort 3. Le Chemin des Dames4. Les Hauts de Meuse 5. Les Parvis Déserts 6. Deaf or crazy 7. Verdun8. Deafening Breath 9. Le Ravin des Fontaines 10. L'Ornière 11 : Remix +2 bonus vidéo


MP3 : Les cendre-lisières

MP3 : Les hauts de meuse



Commander CD

Ecouter l'album et télécharger "équitable"

Achat MP3 :


Chronique :
«Voilà bien à n’en pas douter l’un des disques les plus singulier sorti depuis le début d’année...un concept album sur la 1ere guerre mondiale...Avouez qu’il y a là de quoi s’attendre à une autre de ces affreuses et éprouvantes oeuvres avec un grand ‘O’ à prétention «pouêtique», tant les exemples de groupes qui se sont cassés les dents sur ces fameux concept-albums sont légions. Le disque de Collection fait alors figure d’exeption qui confirme la règle. Rarement chansons n’auront exprimé une telle douleur et puissance tragique. Passé le parfait accompagnement musical (guitare distordues, violoncelle, rythmique inflexible, nappes synthé obsédantes...), ce sont les paroles qui focalisent l’attention qu’elles soient à vocation poétique ou plus convenues...une surprenante et indéniable réussite.» Rock sound


Tristesse des Manes

 

Style: musique neo-classique
References: Romantiques
avril 2002 - 14 Titres - 58'

Collection revient avec une nouvelle formation completement classique (violoncelle, alto, piano et voix) et 14 perles rares. 7 titres anciens sont rearrranges et 7 nouveaux titres jalonnent ce parcours romantique sur les bords de la Loire et de l'Inconscient. Cette musique delicieusement subtile vous transportera dans des tableaux clair-obscur au coeur d'un spleen Baudelairien et d'un reve d'ailleurs. Un album, chef d'oeuvre.

TITRES:
Aux glycines defuntes / La, ici ou ailleurs/ Au sacre des nuits / Kergal / Le parc enneige / Les chants de peine / Loire et Lethe/ Les temples eleves/ L' ombre tilleul / Aux cordes eternelles/ Un automne restant / Un parc, une tonnelle/La source du jour/la tristesse des manes.

 


MP3 : Au Sacre des Nuits

MP3 : Loire et Léthé



Commander CD

Ecouter l'album et télécharger "équitable"

Achat MP3 :

 

Vous aimez, vous aimerez :

Ashram

 

DISCOGRAPHIE

Un automne ˆ Loroy - 1989
Au val des roses - 1990
Les marrronniers - 1992
Villers-aux-Vents - 1994
Cirses des champs - 1996
CollAGE (Best of 2 CD) - 1998
Tristesse des Manes - 2002
Villers aux vents : Reed- 2003
Un automne à Loroy- Reed - 2004
The bower of despair - 2004
Au val des roses - Rééd - 2005

COMPILATION
2005 :Fairyworld 2
2002: L' odyssee - Prikosnovénie
2001: Belladone 2 - Prikosnovénie


COFFRETS COLLECTORS -> VOIR DETAILS SUR LA PAGE COLLECTOR



LINE UP :
COLLECTION D’ARNELL-ANDREA : Chloé (chant), Carine (synthés, piano, voix), Franz (basse, voix), Thibault (alto), Vincent (guitare), Xavier (violoncelle) Jean-Christophe (synthés, piano, voix, rythmes).

INTERVIEW sur Heimdall.com:

Collection d'Arnell-Andrea se révéla rapidement comme un précurseur de son époque lors de son apparition il y a une quinzaine d'années. Au sein d'une scène française passablement sclérosée, l'audace fut de taille mais la qualité musicale du projet l'emporta et une renommée internationale méritée suivit, leur administrant à leur insu un statut de groupe culte. Toujours très discret médiatiquement, Jean-Christophe d'Arnell m'a fait le grand honneur de me consacrer un peu de son temps pour notre plus grand plaisir...
 
* Vous existez discographiquement depuis plus de 10 ans sous le nom de CDAA. Existiez-vous déjà depuis longtemps sous ce nom avant votre premier album ou aviez-vous d'autres projets ?
Collection d'Arnell-Andrea fut créé en 1986 (année de nos premiers concerts) et notre premier disque (maxi 4 titres "Auton's breath for Anton's death) parut en 1988, sur le label anglais Valotte Records. Le premier album du groupe sortit en France l'année suivante, soit en 1989, chez New Rose.


* Quelle est la signification d'Andrea dans le nom du groupe ?

Andrea était le nom d'un des co-fondateurs du groupe; celui-ci s'écarta du projet peu de temps avant notre premier concert.
* J'ai lu que vous aviez une formation classique. Quelles influences vous ont encouragés dans votre style actuel ?
En fait seuls certains des membres actuels sont issus de la "mouvance" classique - Xavier au violoncelle, Carine aux claviers et Chloé au chant. Par contre nous écoutons et apprécions tous la musique "classique" : Schubert, Mahler, Fauré, Duparc, Debussy, Pärt, etc… On peut certainement retrouver quelques influences sur l'album "Les Marronniers", au sein de compositions pour piano, violoncelles et voix : "Les temples élevés", Les Marronniers", Les chants de peine", ….. Nous serons d'ailleurs en studio début juillet pour enregistrer 12 compositions assez "classiques", puisqu'elles seront écrites uniquement pour piano, alto, violoncelle et voix…


* La nature est visiblement au cœur de vos préoccupations. Personnellement je la considère comme une divinité, au sens large du terme. Où vous situez-vous à ce sujet ?

La nature est bien sûr essentielle pour moi; elle m'apparaît comme un refuge, un sanctuaire… Son éternité, son intemporalité s'imposent comme un prisme à travers lequel se décomposent et se révèlent les sentiments humains, les passions, les regrets…


* Dans l'album "Les Marronniers", vous remerciez Arvo Pärt. Y a-t-il d'autres artistes évoluant dans le même registre que vous admirez ? Beaucoup pensent péjorativement que le label ECM (regroupant plusieurs albums d'Arvo Pärt) distille des sonorités froides, venues du Nord; je pense plutôt qu'il s'agit d'une qualité.
Il ne s'agissait pas de remerciements, mais d'une dédicace… Nous ne sommes pas des inconditionnels de toutes les productions ECM, mais il faut reconnaître la constance et la qualité de ce label. Nous aimons beaucoup également les Rachel's, qui eux ne viennent que du Nord… de l'Amérique !!! et qui ne sont pas chez ECM…


* Peter Rakoto est présent sur vos deux premiers albums, puis, sur "Les Marronniers", son poste de bassiste est remplacé et le titre Rózde lui est dédié. Pourquoi cet hommage ?
Peter a décidé à un moment donné d'arrêter sa collaboration avec CD'AA; ceci n'avait en aucun cas modifié l'amitié que nous lui portions…d'où cette dédicace de "Rozde".

* Avez-vous d'autres projets artistiques en dehors de CDAA ?
Personnellement non…. Franz, lui, joue aussi dans Opera Multi Steel pour la bonne et simple raison qu'il en est l'un des fondateurs !!


* Karine Grieg, et Franz bien entendu; ont joué avec Opera Multi Steel. Y a-t-il d'autres formations avec lesquelles vous avez collaboré ou que vous aimeriez collaborer ?
La réponse précédente éclaire la participation de Carine Grieg à OMS… Sinon, le travail avec Collection d'Arnell-Andrea laisse peu de place pour des collaborations extérieures.


* Votre rétrospective "Collages" constitue-t-elle la conclusion d'une période et le début d'une autre, musicalement et esthétiquement ? Ou comptez-vous rester dans le même style, proche d'un naturalisme d'esthète ?
Cette compilation est d'abord une idée de notre label, pour répondre aux exigences des magasins de disques et des distributeurs (réduction des références dans les rayons). Nos prochains disques poursuivront notre naturel et discret besoin d'évolution, mais l'esthétisme et le climat demeureront forcément d'une façon ou d'une autre.


* Avez-vous un nouvel album prévu ?
Nous avons ce projet "classique" pour lequel aucune date de sortie d'album n'est déterminée; par contre nous recommencerons à travailler sur un nouvel album électrique dès juillet. Ainsi, un nouvel album devrait sortir, si tout va bien, en 2001…


* Vos premiers titres avaient des consonances plutôt pop, sombres et romantiques. Depuis "Villers-aux-Vents", la voix de Chloé est beaucoup plus mise en avant et les guitares plus présentes, avec des sonorités plus dures. Comment expliquez-vous cette évolution ? Est-ce dû à la seule présence de Gilles Martin ?
Notre évolution avait commencé bien avant notre collaboration avec Gilles Martin !!! Le thème de la guerre 14-18 se prêtait à des sonorités plus dures… Ce besoin de mixer différemment et d'introduire de plus en plus de guitares correspond à une évolution, une nécessité de modifier l'instrumentation habituelle… L'essentiel est de continuer à instaurer une atmosphère personnelle avec un line-up différent.

* Vous aviez participé aux premiers volumes d'Heavenly Voices du label allemand Hyperium. Pourquoi une signature, à l'époque,avec cette structure ne s'était-elle pas faite ?
Nous étions prêts à signer avec eux pour un album (une compil' à l'époque), nous avions même un contrat signé… puis du jour au lendemain nous n'avons plus eu aucune nouvelle de leur part...


* Le titre présent sur cette compilation, "L'Aulne et la Mort", possède la même beauté intrinsèque et immédiate que le "Playing with Fire" D'Ordo Equitum Solis. Avez-vous des liens avec ce groupe franco-italien ?

Je ne connais pas la musique de ce groupe, mais je vais essayer de le découvrir…


* Vous êtes à peu près les seuls survivants de la période Lively Art. Pourquoi n'aviez-vous pas intégré Single KO à la disparition de Lively Art ? Etes-vous à l'aise sur Last Call et avez-vous des propositions de labels étrangers ?
A l'époque, nous avons été sollicités par deux labels : New Rose et Single KO. Nous avons simplement choisi de rester chez New Rose, car c'est le label qui nous avait donné notre chance en premier.


* Vous avez participé à un "tribute" de Kirlian Camera. Comment cette relation s'est-elle concrétisée et que pensez-vous de la risible campagne que subit le groupe visant à déstabiliser leur crédibilité en voulant les associer aux thèses fascistes ?

L'instigateur de ce tribute, Massimiliano Medgali, nous a fait jouer en Italie et s'occupe d'un label avec lequel nous devrions sortir l'un de nos prochains disques… aussi nous avons accepté sa proposition car nous trouvions l'exercice intéressant et nouveau pour nous de faire un cover. Concernant leur réputation, nous avons pris toutes les informations nécessaires avant de nous engager dans ce projet. Nous avons eu l'assurance de leur non adhésion (de près ou de loin) à toute philosophie ou engagement politique que nous condamnerions.


* Je vous ai découvert avec un "Automne à Loroy". Cet album m'a fait un peu le même effet musical que "Garlands" des Cocteau Twins à l'époque de sa sortie. La même sensation d'écouter un style pour la première fois. Je trouve pourtant les comparaisons de la presse faites à votre sujet avec Cocteau Twins et Dead Can Dance un peu réductrices, quoique flatteuses. Avec quels autres artistes ressentez-vous le plus d'affinités ?
Garlands fut également pour moi un album essentiel dans mon cheminement musical. Bien sûr le rapprochement médiatique de Collection d'Arnell-Andrea avec Cocteau Twins ou Dead Can Dance tenait surtout à la présence d'une voix féminine, d'un climat particulier et d'une approche esthétique assez nouvelle à l'époque. Ces comparaisons nous ont certainement permis de mieux tenir le coup dans un pays (la France) qui à l'époque n'était pas forcément prêt pour ce type de musique.


* L'automne est omniprésent sur tous vos albums, pourtant chacun possède une pochette me suggérant une saison bien précise. Est-ce délibéré ?
Non je n'y avais pas pensé de cette façon !!! Par contre chaque pochette utilise un procédé de reproduction de la réalité différent à chaque album :
- "Un Automne à Loroy" : photo contemporaine réalisée par Chloé.
- "Au Val des Roses" : reproduction d'une plaque de lanterne magique (fin 19ème siècle).
- "Les Marroniers" : reproduction d'une photo stéréoscopique (1886)
- "Villers-Aux-Vents" : reproduction de plaques stéréoscopiques en verre (1915)
- "Cirses des Champs" : peinture originale à l'huile d'un peintre contemporain.
- "CollAGES" : reproductions de collages d'un artiste contemporain.

* J'adore la musique baroque. En écoutant la vôtre, j'y entends çà et là beaucoup d'allusions. Je considère le "Miserere" de Louis-Nicolas Clérambault comme un pur chef-d'œuvre. Connaissez-vous ce joyau ?
Non pas encore !!! Mais nous allons essayer de découvrir !


* Dès le début, quelques titres en anglais s'égrènent au travers de vos compositions imprégnées de poésie française romantique. Est-ce pour toucher un public plus international ou cela ressort-il d'une volonté plus particulière ?
Il ne s'agissait que d'un choix culturel… j'écoute beaucoup de groupes anglais ou américains…


* Vous avez un site sur internet. Que pensez-vous de ce média qui prend de plus en plus d'ampleur ?

Je suis tout à fait convaincu par l'efficacité de ce nouveau média, mais je dois l'avouer honteusement…. Je ne suis toujours pas équipé d'un ordinateur !!!!!! (n.d.l.r.. : le site consacré à CDAA est réalisé par un admirateur du groupe).


* Ressentez-vous une identité culturelle européenne forte et pensez-vous qu'une des seules voies de salut pour l'Europe est l'unification, et à quel prix, conditions ?
Je crois davantage à une vision plus globale et mondiale des relations entre les peuples et au sein de chaque pays aussi…. Il existe des échéances et des matières à réflexion bien plus profondes à mon avis que" l'anecdotique" unification de l'Europe. La protection de la Nature et la solidarité sont vraiment les enjeux actuels. Si l'Europe peut être un outil pour ce vaste chantier, alors…..


* Je pense également que ces enjeux sont primordiaux pour notre avenir, encore faut-il une volonté commune.... Pour terminer, je m'intéresse toujours à la discothèque personnelle de mes interlocuteurs. Quels sont les albums les plus chers à vos oreilles et quels sont les derniers disques que vous ayez achetés ?

Mes dernières acquisitions sont : VENUS, RACHEL'S, ARVO PÄRT ("Alina") et 16 HORSEPOWER… Quant à mes albums les plus chers, en voici un début de liste non exhaustive : "Closer" JOY DIVISION; "Treasure" COCTEAU TWINS; "Maria's Dimension" LEGENDARY PINK DOTS; "Cathedrale" OPERA MULTI STEEL, "Music for Egon Schiele" RACHEL'S; "In a Bar Under the Sea" DEUS; le 2ème album des TINDERSTICKS, "Tabula Rasa" ARVO PÄRT; "Le Chant de la Terre" GUSTAV MAHLER……..
 
                                                    *                *                *                *
Je vous remercie infiniment pour votre gentillesse et votre disponibilité. Je vous remercie également pour le plaisir intense que m'a procuré votre musique depuis de nombreuses années.
Stéphane Fivaz
le 17 juin 2000
 

Contact :
Collection d'Arnell-Andrea
39 rue du Bourg
45130 Le Bardon
France
Fax : ++33 238.45.10.34