DISCOGRAPHIE :
 
Sibylline - 2006


:: COMMANDER CD ::

Vidéo

Concerts

Site de Misstrip

Myspace

Zone Pro : Press-kit

Chroniques

 

 

 

 

 

 

 

 
   


   

Prik097 - Digipack + video
Design album : Ewarii
Ref : Sneaker pimps, archive, crustation...
Genre : Electro-rock, trip-hop....
12 Tracks - 45' + video bonus

'Ce soir de nuit noire, une voix sensuelle se confie à nous, douce, rageante, sublime... Un clavier eighties délicat souffle une ambiance cristalline, intimiste parfois inquiétante. Une basse ronronnant à la Massive Attack, déclenche une mécanique Trip-Hop subtile. S’amplifie alors une guitare lourde et puissante. Le voyage émotionnel de Misstrip commence là... entre sensualité, puissance et émotion.' CD avec bonus video - clip - Lyrics... Une découverte coup de cœur!

12 TRACKS: A ticket to death - Marvellous pills -Mothers of pearl - Lilly white - Acalmy - Inside and beyond - Exhibition room - Sibylline - Brainwashing - Unemotional - Echoes - Insanity.


MP3 :
Marvelous Pills

MP3 : Brainwashing


Commander CD

Ecouter l'album et télécharger "équitable"

Achat MP3 :

 
Emission vidéo réalisé sur Misstrip par Noisepod.net
Interview, extraits concerts, clip!


  Merci à Janfi de Noisepod.net pour son excellent travail :)
 
 

Vous aimez, vous aimerez : Maple bee


Antrabata

 

 

A propos... :
"Ce qui frappe immédiatement à l’écoute du disque, c’est la voix. Puissante et douce à la fois, chargée en émotion, elle envoûte l’auditeur et l’invite à pénétrer dans un monde à la fois attirant et inquiétant.
Puis vient l’écriture mélodique. D’une redoutable efficacité, les titres de Misstrip semblent familiers dès la deuxième écoute.
Enfin, les arrangements des morceaux nous transportent dans un univers électro rock quelque part entre Archive et Goldfrapp. Le relief musical prime, alternance de moments aériens et de tensions brutales.
La musique de Misstrip est une urgence, un cri de vie, entre jubilation et désespoir. Incarnation d’une société brutale et souterraine, dotée de toutes les nuances de gris. " Samuel d'Elips.

Chroniqué dans Magic, Dside, Openmag, Elegy, Le Yeti, Thohu-Bohu, Zillo, Sonic Seducer, Khimaira, Side-line, Obskure.com, Down-tempo, progressia.net, Zicazic, Premonition, The French touch.org, papercutwebzine, Melozic, massive attak area,Ram Dam, les acteur de l'ombre, Antithetik, sentinels of time...

Toutes les
Chroniques

Chronique :
Obsküre.com : OCT.06
.:: 2006 :: Prikosnovénie / Anticraft :: Sortie le : 09/10/2006 ::.
>> Style >> electro-cold-rock / trip-hop
Note : 80%

Après un premier EP autoproduit et prometteur, les Français Misstrip débarquent sur un label pour leur premier album. Prikosnovénie a dû se faire une joie de signer pareille formation, tant l’univers évocateur de Misstrip suscite l’admiration.
Mixture hybride entre Rock et Trip-Hop, le fluide sensuel du quartet suggère une approche dénuée de tout a priori, se contentant d’enchaîner des perles de musicalité pop enrobées d’un vernis électro. Guitares compulsives, oppression du beat, la charge opère mais laisse survenir des échappées éclairantes, une respiration salvatrice ("Lilly White"). Les saturations murmurent ou déchirent carrément un espace dominé par d’assez robotiques progressions. Le beat est inlassable sans devenir lourd, programmé pour supporter tous la virevolte et tous changements de cap : textures et nappes, overdrives carrés et voix sensible (Virginie, une inspiration transpirante), tout s’agence avec un grand naturel, comme en apesanteur.
Si la fin de l’album s’oriente vers les directions de l’accalmie ("Unemotional", "Echoes") avant de mettre tout le monde d’accord sur le final du dernier titre ("Insanity"), Misstrip a pris le temps d’explorer auparavant des vagues plus dynamiques : du sidérant et guitaristique "A Ticket to Death" (une mise en perspective d’une souffrance féminine dans l’amour) au catchy "Marvellous Pills" (croisement entre l’acidulation de Curve et la féminité des derniers opus de The Gathering), en passant par le rocky et enthousiasmant "Mothers of Pearl" (doté d’un son de basse saturé et cold expressif), Misstrip met les bouchées doubles, voire triple.
Pour autant, il ne semble y avoir ici aucune intention de jouer l’épate. Misstrip écrit et joue bien, comme si de rien n'était, point barre. Ces choses là, qui paraissent découler d'aisance, sont les plus dures à faire. Et cette musique est forte et jeune, elle parfait ses atours et tient de trop belles promesses pour qu’on ne l'attende pas au virage.
Nous y serons, dans ce virage, et nous lèverons le pouce. Impossible de rater le prochain voyage, impensable de rater la mutation Electro-Rock. Ces gens là ont décidément une sacrée conduite, et sa ligne pourrait bien, in fine, nous mener vers de nouvelles terres.


Petit historique :
Misstrip, c’est : Virginie Brebion au chant, Charles Maquin à la basse, Arnaud Danjean à la batterie, Frédéric Braud à la guitare, Christophe Lefort au son et Wilfried Marchand à la lumière.
Originaires d’Angers, les 4 membres du groupe ont débuté leur aventure musicale au milieu des années 90 avec le groupe Moonshine. En 99, Moonshine disparaît pour réapparaître deux ans plus tard, en septembre 2001, sous le nom de Misstrip. Septembre 2006, Misstrip sort son premier opus intitulé « Sibylline ».
Entre-temps, Misstrip a fait de nombreux concerts, partagé la scène avec La Phaze, Idem, UHT, High Tone, Ezekiel, Kwal, joué dans de nombreux festivals dans l’ouest de la France...voir dates sur misstrip.fr

Dates sur la page concert

 

DISCOGRAPHIE :
2006 : Sibylline (prikosnovenie)
2004 : Autoprod 4 titres