Love Sessions 2


Love Sessions 2


Digipack édition limitée
16 titres + vidéo 17 minutes

Rencontre Francesco Banchini - Louisa John-Krol - Lys

Style: Nu-World, accoustic
Références : Dead Can Dance, Loreena Mc kennit
Déc 2005 -
Prik099 - 16 titres + vidéo 17 minutes

‘Love Sessions’ est le nom donné aux rencontres d’artistes organisées dans le studio de Prikosnovénie à Clisson.
Cet album est le fruit de la rencontre entre le mystique Francesco Banchini, la fée Australienne Louisa John-Krol et Lys le magicien des sons… Une harpiste égrène ses cordes magiques... Les 'Love sessions 2' commencent comme un conte de fées. Viennent alors sonner des cordes orientales, la voix unique et incantatoire de Francesco puis la voix sensuelle si douce de Louisa... Le trio vous contera la plus belle des histoires dans le creux de l'oreille. Nager dans les ‘Rivières de Lys’ ou assister à ‘la Bataille des Elfes’. Une vidéo de 20 mn nous plonge dans l'univers des musiciens (interview, tournée, enregistrement en studio.)

Tracks : 1- [L’aveu] 2- Shofar (Inner Mix) 3- [Secrets] 4- Quando la notte arriverà 5- La battaglia degli elfi 6- Alexandria 7- Emeraude 8- Lumière à Saint Lumine 9- The lily and the rose 10- [Naïades] 11- Riviere de Lys 12- Sea Nights of Napoli 13- [Un souffle d’or] 14- Dendrophori 15- L’ultimo tramonto 16- Yahil + 17 min. Video


MP3 : Dendrophori


MP3 : Yahil

MP3 : Rivières de Lys



Commander CD

Ecouter l'album et télécharger "équitable"

Achat MP3 :




Chronique :

"L'union fait la force alors quand l'amitié s'en fait l'écho, cela éveille les -Love Sessions- : talents multiples parlant d'une seule voix. Cette seconde rencontre effectuée au sein du studio de Prikosnovénie ( label basé à Clisson, près de Nantes ) fusionne la créativité de Louisa John-KROL, de Francesco Banchini ( GOR ) et de LYS. Australie, Italie et France enfantent une culture multi-facettes dont la qualité n'a d'égale que la sensibilité de ses défenseurs. Loin de scléroser le désir de chacun, ce projet équilibre l'attention portée aux sons ('Shofar (Inner mix)'), libère le timbre de chaque voix ('Quando la notte arrivera') et hypnotise par un aveu mélodique souvent perceptible ('La battaglia degli elfi'). Si la fée Louisa sait toujours nous émouvoir, c'est grâce à des morceaux scintillants ('Alexandria', le sublime 'Emeraude', 'The Lily and the rose'), à sa faculté à rendre silencieux notre stress. Love Sessions se transforme parfois en murmures ('Rivière de Lys'), en 'Un souffle d'or', version instrumentale énigmatique. La guitare acoustique est aussi mise en avant ('Dendrophori') pour caresser notre attention, sous le charme de 'L'ultimo tramonto' mystique. Ce conte sonore s'orientalise sous les traits de 'Yahil' faisant se répondre les cordes vocales de Francesco et de Louisa, le tout sur un rythme endiablé. Mais pour feindre la fin d'un rêve, rien de tel qu'un dernier écho de sobriété, une façon de rire de l'éphémère moment de liberté ('Samsara'). Une oeuvre conçue par trois âmes guidant leur regard vers le même horizon : celui de l'émotion ; une ode à la beauté tout simplement " David. Felinea.com

Chaleurs orientales comme médication à l’hiver tempéré….
Il est toujours terriblement heuristique de mettre en reliance monde extrême metal et monde féerique et folklorique comme le développe ici le tryptique Lys-Gor-Louisa John Krol. A une volonté de puissance animale particulièrement sombre, cette réunion de ces trois artistes Prikosnovénie est déroutante de pureté et de joie de vivre. La vidéo d’un quart d’heure accompagnant l’offrande montre deux êtres John-Krol et Gor qui fonctionnent sur le mode tribal et irradient de bonheur tout ce qu’ils touchent. Rires purs et générosité des regards se retrouvent en parfaite adéquation avec les seize titres de ce Love Sessions II.
Il est question d’amour véritablement et d’un mode artistique qui ne finira pas d’étonner et d’embaumer les métalleux les plus extrêmes – en cela réside l’interêt de cette musique justement par le contre-pied magistral ainsi crée pour le fan de musique saturée. L’organicité d’une Lumière à Saint Lumine comme le trip envoutant de La battaglia degli elfi dévoilent la facilité de composition d’artistes doués avec une assise artistique exemplaire. Il n’est donc point étonnant d’apprendre que celle du délicieux troubadour Banchini (Gor) vient du conservatoire.
Notre typtique embaume en la présente galette avec des tons très chauds de clarinette et de divers instruments (on ne compte plus le nombre de ceux-ci que maîtrisent Gor). Les compositions de l’album proviennent d’une virée en pleine nature comanditée par Lys pour le couple Gor-John Krol. Et pour cause, les mélodies chatoyantes « sentent ». Entre folk orientalisant voire arabisant et guitares et mélodies d’Europe de l’est comme Sea Nights of Napoli, le trio a su nous composer une musique sans frontière délicatement épurée (guitare et voix uniquement parfois). C’est un holisme musical que nimbe le trio pour cette réunion avec quelques titres qui se démarquent comme Shofar ou le magnifique Yahil avec le duo vocal où la voix presque castra de Gor est étonnante. Les plus simples sont souvent les meilleurs d’autant que la qualité artistique de Gor dans la sobriété est bluffante.
Les couleurs orientales de ce Love Sessions se dégagent allégrement pour vous réchauffer par ces temps de froid rigoureux… Une belle réussite qui dépasse sans coup férir le simple statut de « bœuf » ou de « jam » qu’on aurait pu prêter à ce type de réunions musicales habituellement. Des artistes qui comptent et qui rappellent le fond archétypal musical tribal que les hommes ont su crée depuis la naissance de l’art. Les racines ne meurent jamais mais réapparaissent toujours cycliquement comme l’a montré l’archétypologie jungienne. Gor comme Louisa John-Krol font parti de ce vaste mouvement postmoderne qui redonne la parole à l’humus dans l’humain, à son organicité tribale. Les acteurs de l'ombre


Love Sessions 1





Style: Nu-World, accoustic
Références : Dead Can Dance, Loreena Mc kennit
Déc 2002 - 12 titres

Louisa John-Krol (Australie), Francesco Banchini (Italie), Spyros Giasafakis (Grece), Frederic Chaplain (France)
Cette rencontre d'artistes a ete organisee a Clisson par le label Prikosnovenie. 4 artistes se retrouvent pour melanger leurs cultures. La sensualite italienne de Francesco grandie par la voix feerique de Louisa, les souvenirs de Grece antique de Spyros portes par les souffles samples de Lys ont engendre 12 titres plein de feerie, d'Amour et de magie. Un voyage en douceur entre pop, transe arabisante, ambiances des balkans...

TITRES: Dante o' Dore/ Wadi el'arish / Etheros/ Zjw / Capriccio di cenere/ les cloches de Clisson/ Sacrum II / Over the Border/ Physeos/ Escalder's spellbinding/ Oceano/ Bacchic feast/


MP3 : Wadi el 'arish

MP3 : Physeos

MP3 : Escalder's Spellbinding

Commander CD

Ecouter l'album et télécharger "équitable"

Achat MP3 :


Chronique "lefantastique.net"
Love Sessions est a Prikosnovenie ce que This Mortal Coil fut a 4AD: un projet (e)mouvant reunissant autour de son fondateur, les artistes d'un merveilleux label. Si le projet britannique fut une reussite qui marqua les annees 80 et 90 de son inventivite, les intentions de la reunion française, organisée a Clisson, la ou bat le cÏur de Prikosnovenie, se distingue par ses intentions de metissage et surtout par l'amitie qui lie les invites: Daemonia Nymphe (Grece), Louisa John-Krol (Australie), GoR (Italie) et Lys (France), emmenant chacun dans leurs valises spirituelles quelques parcelles de leur riche univers... La terre, l'air, le feu et l'eau convies a une merveilleuse ceremonie a laquelle participent encore notamment Marlene Etrillard, Liz Van Dort (Faraway), Sergio Panarella (Ashram) qui pretent a l'aventure leurs voix extraordinaires, chacune dans un registre distinct. Bien evidemment, Love Sessions regorge de sonorites familieres propres a chacun des intervenants: les reves doux et celtiques de la grande Louisa ("Over the Border", "Escalder's Spellbinding"), les melodies hypnotiques de Francesco, l'homme orchestre ("Wadi el 'arish") et surtout les incantations graves du maitre Spyros qui paraissent encore plus puissantes que sur l'album tout frais de Daemonia Nymphe ("Etheros"). Fred Chaplain saupoudre le tout d'epices electroniques dont il a le secret ("Dante o' Dore") et reussit un veritable tour de force en donnant a l'ensemble une homogeneite parfaite. Il ressort de Love Sessions un profond apaisement parfois strie de folie douce ("Les Cloches de Clisson") et surtout une vraie synergie artistique (le vibrant "Physeos" ou le lacrymogene "Oceano", par exemples) et amicale comme en temoignent les artistes dans les notes du livret et ressentie dans l'ultime plage ("Bacchic Feast"). De quatre elements fondamentaux, l'alchimiste Fred